Navigation


 Publications en ligne


 Retour au forum

Alsace Mini Passion    

Aiguilles de carburateur

dd850 | Publié dim 10 Déc 2017 - 14:30 | 1041 Vues

Aiguilles de carburateurs SU :

Montage d'origine :

AAC : Monté d'origine sur les HS4 à partir de 1975
ADH : Monté d'origine sur les Mini 850
AEM : Monté d'origine sur de très nombreux HIF38
BFY : Monté d'origine sur les Cooper (HIF44) à partir de 1991

Doivent être remplacées lors du montage de pièces performance, afin d'adapter le profil de richesse suivant votre moteur.

AAM : Idéal avec Stage 1 et Stage 2 sur moteurs 998 et 1275 avec Carburateurs HIF38
AAU : Idéal avec Stage 1 et Stage 2 sur moteurs 998 et 1100 avec Carburateurs HS4
BBW : Idéal avec Stage 1 et Stage 2 sur 1275 avec Carburateurs HIF44.
BDL : Idéal avec moteurs 1275 et Filtre K&N avec Carburateurs HIF44

Page web de comparaison des profils d'aiguille : http://www.mintylamb.co.uk/suneedle/

Le logiciel qui va bien http://www.winsu.co.uk/



Réglages de base d’un carburateur Mini type HS 4

Le HS 4

il faut le visser à fond pour faire descendre le puit de l’aiguille, puis dévisser l'écrou de deux tours et demi pour avoir un réglage de base, ensuite en vissant ou dévissant cet écrou, lentement, de manière à obtenir un régime de ralenti moteur maximum on obtient le bon réglage de la richesse, ensuite remettre le bon ralenti avec la vis du ralenti. 800trs/minutes sont préconisé



Réglages de richesse

Le HS 4 : il faut serrer dans le sens horaire pour appauvrir et desserrer pour enrichir


1 Vis de Richesse
2 Cuve de remplissage
3 Vis de ralenti
4 Branchement de la capsule de dépression de l’allumeur
5 Bouchon de remplissage d’huile

Réglages de base d’un carburateur Mini type HIF 38 & 44

Il faut serrer quasiment a fond pour faire descendre le puit de l’aiguille, et dévisser de 3 tours pour avoir un réglage de base, ensuite en vissant ou dévissant, peaufiner lentement de manière a obtenir un régime de moteur maximum ,ensuite ajuster la vis de ralenti jusqu’à obtenir un ralenti de 800 tours/minutes


Ci-dessous un HIF 38


Réglages de richesse

Le HIF 38 : à l'inverse du HS 4, il faut dévisser pour appauvrir et visser pour enrichir

1 Vis de ralenti
2 Bouchon de remplissage d’huile
3 Vis de richesse
4 Arrivée d’essence
5 Tuyau de trop plein
6 Branchement du reniflard d’huile
7 Branchement de la capsule de dépression de l’allumeur

Principe de fonctionnement de la carburation :

La carburation est un ensemble d'opérations destinées à obtenir un mélange air/essence admis dans le cylindre.
Pour réaliser une combustion rapide et entière, il faut une proportion correcte d'air et de combustible. Ce dosage mélangé dans toute la masse, procure l'homogénéité pour assurer à tous les régimes moteurs : l’automaticité
La carburation est effectuée en grande partie par le carburateur.
Lors du premier temps moteur, la dépression crée dans le collecteur d'admission par la descente du piston, aspire l'air et l'essence dans le cylindre, et sous l'effet du courant d'air, l'essence se fractionne en fines gouttes qui se trouvent pulvérisées et qui favorisent l'homogénéité de la combustion.

La vaporisation de l'essence est une étape importante dans le processus de carburation, et plusieurs facteurs sont à prendre en compte.
1) La pression qui, à une température donnée, tend un liquide à s'évaporer d'autant plus vite que la pression est basse. (La pression atmosphérique est plus basse à haute altitude qu'au niveau de la mer.)
2) La température, qui sous la pression fait évaporer les liquides plus ou moins rapidement.

Le bon dosage du mélange est important pour obtenir une combustion complète et éviter d'avoir des "imbrûlés" dans les gaz d'échappement. En théorie, une combustion complète provoque uniquement la formation de gaz carbonique (CO2), et, de la vapeur d'eau (H2O).

Il faut environ 1 gramme d'essence pour 15 grammes d'air, (pour une meilleure homogénéité du mélange, on accepte jusqu'à 20 grammes d'air.) dans ces proportions, le mélange est homogène.

Par contre si le rapport air/essence est supérieur à 1/15, le mélange est dit "riche", donc brûle mal et pollue plus.
A l'inverse, si le rapport air/essence est inférieur à 1/15, le mélange est dit "pauvre", et provoque une mauvaise combustion, ce qui peut entraîner un échauffement anormal du moteur ainsi qu'une oxydation des chambres de combustions situées à l'intérieur de la culasse ou dans les cas les plus grave la destruction de la tête de la soupape.

SON RÔLE:

Le rôle de la carburation est de fournir au moteur un mélange air/essence, la proportion appropriée. Quels que soient le régime moteur, l'ouverture des gaz, l'altitude, etc.

LE DOSAGE:

C'est à dire le respect d'une proportion air/essence de façon à obtenir une combustion rapide et complète du mélange carburé. Le dosage détermine ce que l'on appelle la richesse. En théorie: On estime qu'il faut brûler une proportion air / essence de 15g / 1g. En pratique: Pour obtenir une combustion aussi complète que possible et donc une économie de carburant, on brûle une proportion air / essence d'environ 18g / 1g.
Mélange riche: Si on à une proportion de - 18g / 1g. Il n'y a pas assez d'air pour brûler l'essence, les imbrûlés se traduiront par une fumée noire à l'échappement et par une consommation excessive. A l'extrême, le moteur risque de caller.
Mélange pauvre: Si on à une proportion de + 20g / 1g d'essence. C'est un mélange qui sera long à brûler, la combustion devenant trop longue les gaz continueront de brûler pendant toute la descente du piston, ce qui provoquera un échauffement du moteur préjudiciable à son rendement thermique. Et à l'extrême, on risque de brûler les soupapes et de détériorer les bougies



La bougie transparente colortune

Le principe de la couleur de la flamme de combustion :

Le principe est d’observer la couleur de la combustion du mélange air-carburant dans un cylindre de moteur. On sait que la combustion optimale pour la production d’énergie produit une flamme bleu clair. Les autres couleurs observées résultent d’un mélange inadéquat.

La couleur jaune indique un mélange air-carburant trop riche : il y a un excès d’essence dans le mélange.
La couleur blanchâtre indique mélange air-carburant trop pauvre : il y a une insuffisance d’essence dans le mélange.
La couleur bleue indique un mélange optimal dans les proportions correctes.

Le principe de la bougie transparente :

A l’intérieur d’un moteur à combustion interne, les mêmes flammes colorées sont présentes, mais elles ne sont normalement pas visibles. Avec la bougie Colortune installée en lieu et place de la bougie d’allumage, le carburant est allumé par une étincelle produite par la bougie Colortune et la flamme devient visible à travers le verre d’isolation.
La plupart des défauts détectés avec l’utilisation de la bougie Colortune ont trait à un problème de mélange air-carburant. Cependant, il existe d’autres défauts susceptibles d’affecter l’efficacité de la combustion et ces défauts deviennent également plus faciles à identifier. Par exemple, des ratées du moteur qui interviennent en dépit du fait que le mélange soit correct peuvent résulter d’un défaut de compression ou d’allumage.


Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.


Sources :  http://www.austin-mini.fr/  http://www.minicorp.net  http://www.carbtune.co.uka

À propos de l'auteur